SupermanEnTrail

SupermanEnTrail

SuperMan sur ERTC (mon premier 100km)

Endu'Rance Trail des corsaires (107km et 2100D+) :

petite vidéo résumée : https://www.youtube.com/watch?v=wTtPXIhLQWs&t=61s

 

Après une SaintéLyon en demi teinte, suivi d'un problème au ventre et d'une bonne gripper pour les fètes (Pas de foie gras ni autre : La LOOSE!!!)

 

Me voilà dans une prépa boueuse pour cet Endu'Rance Trail des Corsaires (ERTC pour les intimes) de 107 km et 2100D+ qui sera mon premier Trail de + de 100km et qui part de Saint Malo pour rejoindre Dinan pour revenir à Saint Malo..

 

 

Départ :

 

Sous un air de Bignou (Bretagne oblige), nous sommes partis sous un air frisqué pour cet Ultra. Mes conditions physiques sont bonnes, mon mental est bon, la prépa est derrière moi même si la grippe m'a fait sauter 2 semaines.

 

Nous sommes donc partis dans Saint Malo à -2°C à 5h du mat', afin d'aller sur Dinan (59km) et revenir en suivant la Rance (GR34).

 

Rapidement des singles de nuit, cela permet de se mettre en jambe. Arrivé au point 13km, une table avec des bouteilles et une charmante bénévole nous permet de recharger les gourdes. Le prochain point ravito solide est au 24km.

 

 

St Suliac (24km) :

 

tout va bien, je prends un bout de sandwich, je recherge les gourdes et repars pour rejoindre le ravito 42km où Emilie, devrait m'attendre. Petite ballade avec le soleil levant et des paysages magnifiques. quelques vidéos par ci par là et on repart.

 

Passage assez long sur la fin avant de rejoindre Pleudihen au 42km. Souvent seul et peu voir pas de personne pour encourager. Nous ne sommes que 386 ttraileurs sur la distance de 107km, cela va durer.

 

 

 

Pleudihen (42km) :

 

je retrouve ma moitié, je lui dis que tout va bien. Rien de terrible à ce ravito où d'ailleurs, je ne prends qu'un bout de banane. Les jambes repondent, le souffle est bon. Nous prenons la direction de Dinan où, Emilie aura le sac de délestage.

 

Nous suivons la rance dans un super cadre et arrivons sur Dinan. La ville de Dinan a lancé le concours de celui qui monte le plus vite le Jerzual, la grosse montée de la ville. Sur ce coup, je ne suis pas joueur et laisse les autres y participer.

 

Je suis quand même surpris, qu'aucune ambiance/animation ne soient faites en arrivant. Et ceux, dans tous les villes et villages traversés (Surprenant quand même). 

 

J'ai croisé une dame qui ne comprenait pas pourquoi on faisait 107km et honnetement, je ne suis pas sûr d'avoir entièrement répondu à ses interrogations.

 

Ha si, chose importante, j'ai eu un passage de nausées sur 5-10km, un gentil traileur m'a dit qu'il fallait que je me fasse vommir. Ce que je fis et ce qui changea totalement mon moral qui n'était pas très bon à ce moment.

 

2 doigts, passage de momissage d'air et c'était reparti...

 

Arrivée au ravito mi-course, tout va bien.. Je retrouve mes amis et Emilie.

Je me change..

 

 

Dinan (58km) : De la boue!!!!

 

à partir de là, les Half sont déjà partis, cela veut dire, qu'ils vont ruiner les Singles et les chemins qui sont particulièrement gras sur cette fin de parcours. Et là, moi qui vannait mes collègues comme quoi la boue fait partie du Trail.

 

Bah en fait, ça m'a gonflé. J'essaye d'avancer comme je peux et arrive au 82km où Emilie m'attend encore (Merci merci à elle).

 

 

Langrolay (82km) :